Les Dossiers du G.H.M.

Annapurna 1950: Herzog et Lachenal ont-ils bien atteint le sommet ?

 

Lieu: Annapurna (Népal)

Date: 2013-02-11

Confidentiel: Non


Objet :

Préambule proposé par un historien de mes amis.

« L'histoire est une connaissance par 'traces' qu'on appelle documents. Nicola Offenstadt, 'Historiographies: concepts et débats', Folio Histoire, Gallimard (2010) pp.68-70.

« Les témoignages oraux sont invités à rejoindre avec précaution la boîte à outils de l'historien à la condition expresse d'abandonner leur prétention exclusive à dire eux-mêmes l'histoire et de se soumettre aux règles séculaires de la méthode critique historique et du croisement des sources, à l'instar des autres sources de l'histoire, qu'elles soient manuscrites, imprimées, ou plus récemment audiovisuelles ou photographiques. » Florence Descamps, Ibidem, p. 394.

Dans l'histoire de l'alpinisme combien d'ascensions ont été validées, sans témoin, sans photo, sans trace de passage laissée au sommet ? Certainement une grande majorité, ceci étant probablement encore plus vrai dans le cas des sommets neigeux. Cette tradition de croire sur parole les alpinistes faisant état de telles réalisations est solidement établie dans le milieu de la montagne, et elle constitue une des données les plus élégantes de l'activité sinon la plus fondamentale. Bien sûr n'étant pas naïf, je sais que les tricheurs, falsificateurs et autres gens malhonnêtes sévissent dans tous les secteurs d'activités humaines. L'alpinisme ne peut donc être exempt de cette pollution.

C'est ainsi que la photo prise le 3 juin 1950 par Louis Lachenal 1(illustration-1 à télécharger),
représentant Maurice Herzog sous l'arête sommitale de l'Annapurna, ayant bénéficié pendant trente ans du statut de document magnifiant une réussite historique, s'est vue rabaissée à celui de preuve réfutable. Les quelques décimètres ou mètres séparant l'emplacement de la photo du sommet ont été transformés en doute sur le passage effectif au sommet des deux vainqueurs !

Certes, la photo « officielle » d'Herzog au sommet avec le fanion français, comme un nombre incalculable de ses semblables, ne semble pas à elle seule, prouver le succès . C'est donc une excellente raison de tenter d'en relever tous les détails, pour les confronter aux autres documents et témoignages à notre disposition. A défaut de conforter la vérité historique, trouverons nous peut-être ainsi des éléments susceptibles de l'infirmer ?

Tous les détails sont contenus dans le fichier Annapurna_fichier_complet_PDF.pdf, à télécharger ci-dessous, ainsi qu'une version de présentation type PowerPoint, PowerPoint_Annapurna_PDF.pdf.

Jean-Jacques Prieur


Note :

A noter les liens complémentaires suivants sur le site internet du G.H.M.:

Tribune

Quand un éditeur dérape.... de Stéphane Bauzac
Annapurna "L'affaire" Herzog par Henri Sigayret

Actus

Annapurna 1950: une affaire de cordée ou de photos ? par Jean-Jacques Prieur

Annuaire

Nécrologie en ligne de Maurice Herzog par Yves Peysson



Dossier proposé par Jean Jacques PRIEUR
Mis en ligne le lundi 11 fevrier 2013 à 18:43:46

Ces dossiers peuvent vous intéresser

  • Début
  • Précédent
  • Suivant
  • Fin