Piolets d'Or

Le Piolet d'Or créé en 1991 par le G.H.M. et la revue Montagnes-Magazine s'est déroulé de nombreuses années à Autrans dans le cadre du festival du film de montagne, puis à Chamonix, et les 10ème et 11ème éditions ont eu lieu à l'Argentière-la-Bessée (Hautes-Alpes), à l'occasion des Internationaux de la cascade de glace. Pour la douzième édition, le Piolet d'Or s'est déplacé à Paris à l'espace Cardin. Puis jusqu'en 2007, il s'est installé à Grenoble.

Le piolet d'Or qui récompensait les auteurs de la performance alpine la plus marquante de l'année écoulée s'est retrouvé, après environ une quinzaine de sessions, victime tout à la fois de son succès et de ses vices cachés originels jusqu'à être annulé en 2008.

A partir de 2009, le G.H.M. a insufflé une nouvelle dynamique en créant les Piolets d'Or au pluriel, véritable fête de l'alpinisme mondial, réfutant toute attitude discriminante, voulue et portée par les plus grandes associations internationales d'alpinistes. Ils ont établi leur camp de base de part et d’autre du Mont-Blanc, entre Chamonix (France) et Courmayeur (Italie), capitales historiques de l’alpinisme et lieux où il se pratique et se réinvente toujours. Cette organisation transfrontalière porte les valeurs d’un alpinisme éthique, à travers l’esprit de cordée, respectueux des populations et de l'environnement.

Les Piolets d'Or ont désormais leur site internet dédié que l'on peut joindre en cliquant ici.