La Tribune du G.H.M.

Quand un éditeur dérape....

« Herzog-Lachenal, la vérité sur l'Annapurna ». Par ce titre péremptoire commence le mail diffusé par les éditions Guérin le jour même de l'enterrement de Maurice Herzog à Chamonix.

On peut penser ce qu'on veut de Maurice Herzog... Aurait il trop tiré, avec ses mains d'infirme, la couverture à lui ? Il m'arrive de me demander s'il n'a pas tout simplement trop bien réussi, ce genre de grief est tellement français.

On peut penser que la belle histoire d'Annapurna premier huit mille est largement enjolivée... C'est peut être un peu vrai, mais c'est le cas de bien des récits d'expédition. De là à tomber dans la théorie du complot...

On peut penser à faire des coups éditoriaux, Guérin s'y est essayé par deux fois, d'abord avec les « Carnets du Vertige » en version originale, puis avec le livre de David Roberts. Pour le premier un non-événement, pour le second, en fait de vérité on y trouve surtout un plaidoyer à charge contre le chef de l'expédition de 1950, s'appuyant bien plus sur des interprétations que sur des faits précis.

A contrario on doit tant de belles trouvailles aux éditions Guérin... on ne s'en désole que plus de les voir utiliser ces procédés de charognard, dignes de la presse de caniveau, juste pour vendre quelques exemplaires de plus d'un livre qui n'est pas, et de loin, le plus bel objet de leur catalogue.



Article proposé par Stéphane BAUZAC
Mis en ligne le samedi 22 decembre 2012 à 16:41:33

Ces tribunes peuvent vous intéresser

  • Début
  • Précédent
  • Suivant
  • Fin